l’enfuite

Aujourd’hui, pendant que le Royaume-Uni se grattait le menton à se demander de quoi demain aurait l’air, j’ai remonté jusqu’aux sources des civilisations. J’ai chassé.

Ma cible: Wendy, notre hamster nain. Sa race: Roborovski — la plus petite espèce de hamster, la plus vivace et la plus sauvage. Le genre de hamster qui prend le plus de temps à apprivoiser.  Au moment de l’achat, on l’ignorait. On l’a choisie sur un coup de tête, on avait vu des vidéos de minuscules hamsters sur Youtube. Le vendeur à l’animalerie, devant notre indécision, n’a pas tenté d’expliquer les différences entre les différentes races de hamsters et leurs comportements. On a choisi notre Wendy au pif et on l’a aimé tout-suite.

Mais faut quand même pas se laisser berner par son air innocent

elle mange une gourmandise, elle fait semblant / de ne pas concocter de plans

elle mange une gourmandise et fait semblant / de ne pas concocter de mauvais plans

Par trois fois aujourd’hui, elle a fugué. Elle s’est cachée derrière les meubles. Sous les sofas. Dans les craques. Comme une ninja. Comme le sens de la vie, kitschement. Proche mais élusif, se mettant à courir en furie dès que vous tendez la main, ne vous laissant comme consolation que des cacas de stress. Y’a aussi des histoires d’amour comme ça.

LPT – Si vous êtes des propriétaires de hamsters réfléchis, le bon sens voudrait que vous placiez un gentil piège quelque part —  un contenant rempli de gourmandises et d’une petite échelle ou une pile de livres pour que votre hamster grimpe, tombe dans la potion, et ne puisse plus physiquement en ressortir.

Je ne suis pas si patiente. J’ai opté pour la chasse. C’est dangereux, par contre, chasser.  À quelque part entre le moment où je bousculais les divans et celui où je l’attendais en face d’une ouverture en essayant de ne pas avoir l’air d’un gros chat prédateur, je me suis renversée un vase de tiges sèches et de chardons sur la tête.  L’exercice primal a viré à un gag visuel de Tom & Jerry.

Selfie obligatoire des pics pics dans mes cheveux.

Selfie obligatoire des pics pics dans mes cheveux. Modifié pour plus d’expression.

Oui, on a ça ici. Du pic-pic décoratif. Quelqu’un sait comment défaire ça d’une masse tenace de cheveux?

Malheureusement pour ma Wendy fiévreuse de fuites, malgré mon manque d’expérience ou de stratégie, j’ai fini par la rattraper. Elle n’a pas aimé ça. Elle a couiné. Je me suis sentie un peu malhonnête de lui enlever sa chance de vivre indépendante derrière nos pesantes étagères, là où relaxait une coquette araignée qui aurait pu être son mentor (ou son repas). Surtout en ce jour du référendum écossais, jour où des millions d’humains rêvent de liberté appliquée-démocratisée. J’espère pour les fervents d’indépendance que leur journée ne se conclura pas par un couinement. Pas seulement parce que je comprends leurs envies primaires — l’envie d’être mieux représentés, de gérer eux-mêmes leurs ressources, de se libérer du pouvoir d’un gouvernement injuste. Pas seulement parce que j’admire combien leurs questions (de même que leurs raisons) sont pragmatiques.

Comparez:

2014, Écosse: Should Scotland be an independent country?

1995, Québec: « Acceptez-vous que le Québec devienne souverain, après avoir offert formellement au Canada un nouveau partenariat économique et politique, dans le cadre du projet de loi sur l’avenir du Québec et de l’entente signée le 12 juin 1995 ? »

1980, Québec: « Le Gouvernement du Québec a fait connaître sa proposition d’en arriver, avec le reste du Canada, à une nouvelle entente fondée sur le principe de l’égalité des peuples ; cette entente permettrait au Québec d’acquérir le pouvoir exclusif de faire ses lois, de percevoir ses impôts et d’établir ses relations extérieures, ce qui est la souveraineté, et, en même temps, de maintenir avec le Canada une association économique comportant l’utilisation de la même monnaie ; aucun changement de statut politique résultant de ces négociations ne sera réalisé sans l’accord de la population lors d’un autre référendum ; en conséquence, accordez-vous au Gouvernement du Québec le mandat de négocier l’entente proposée entre le Québec et le Canada ? »

Surtout parce que, au-delà des questions très légitimes de politique, d’économie et d’identité culturelle, j’aime le dessin que les peuples assoiffés d’indépendance se font de l’avenir. J’aime ce besoin de se lever debout et d’attraper le pouvoir qu’ils méritent. Le reste du monde semble si souvent s’être résolu à avoir des représentants qui vont à l’encontre de leurs demandes et de leurs ambitions, voire de leurs valeurs. « On vote pas pour le meilleur, on vote pour le moins pire! » says every voter ever. Le politicien représente dans nos blagues et caricatures l’exemple même de la corruption. Le pire est notre norme, et l’accepter avec un rire est notre folklore.

Sauf que les peuples en quête d’indépendance croient pas à ça. Quand ils envisagent leur futur, ils voient un truc briller. Une possibilité. C’est peut-être la dernière chose qui a pas été brisée par notre système démocratique.

Les urnes sont désormais fermées en Écosse. On est à l’heure des décomptes. Et on espère que les Écossais(es) auront le sentiment d’avoir fait résonner leurs voix. Pour tous les autres amateurs et amatrices de plan d’indépendance, les Québecs, les Bavières, les Wendys et les adolescent(e)s qui ont hâte de se trouver un lieu à vivre hors du contrôle de papa-maman…

Wendy vous dit que ça vaut toujours la peine d’essayer. Courir vers le haut jusqu’à s’essouffler. Puis, si vous êtes pas satisfaits de l’issue de vos combats, pour montrer que vos idéaux survivent et ragent, il ne vous reste qu’à crier — et recommencer une prochaine chaque fois, toutes les fois.

la même chose que chaque soir, Minus! Tenter de sortir de cette boite!

la même chose que chaque soir, Minus! Tenter de sortir de cette boite!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s